Rencontre

             La solitude noyée de la lande m’enveloppait. Tout ici gémissait silencieusement, grimaçait sous la pluie, se tordait sous le vent. Voilà deux jours que je marchais sans rencontrer âme qui vive. J’apercevais parfois une ferme ou encore la fumée d’une cheminée qui s’échappait de derrière un bosquet. Et puis, plus un signe de vie pendant …